L’atteinte transgénérationnelle au distilbène

Une actualité depuis 75 ans

- Publié le 02/11/2015
- Mis à jour le 02/11/2015

Crédit photo : BSIP

Mis sur le marché en 1946, le distilbène visait alors à prévenir des fausses couches spontanées. Son efficacité dans cette indication a été contestée dès 1953, par une publication de Dieckemann (Chicago). En 1970, Herbst publie, dans la revue Cancer, sept cas d’adénocarcinomes vaginaux à cellules claires chez des femmes de 15 à 22 ans, évoquant l’année suivante un lien de cause à effet avec le distilbène.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?