Douleurs pelviennes chroniques

Une prise en charge fondée sur l’étiologie

Publié le 02/11/2015
- Mis à jour le 23/11/2015
Réfractaire, la douleur exclut la patiente du monde des "biens portants"

Réfractaire, la douleur exclut la patiente du monde des "biens portants"
Crédit photo : PHANIE

D’une durée supérieure ou égale à 6 mois, les douleurs pelviennes chroniques concernent 15 % des femmes de 18 à 50 ans. L’algie est réelle et s’accompagne presque toujours d’une angoisse voire d’une dépression, chez des patientes venant souvent consulter en situation d’échec. Cette douleur les exclut du monde des « bien portants ». La prise en charge de la douleur devra tenir compte de l’étiologie, dans un contexte psychique. Il est indispensable qu’elle soit globale et pluridisciplinaire.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?