Contraception et suivi gynécologique

Une part importante de l’activité du médecin  Abonné

Publié le 12/02/2015
1423707277584935_IMG_147276_HR.jpg

1423707277584935_IMG_147276_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Contraception, ménopause et grossesse, le rôle du médecin généraliste dans le suivi gynécologique est important et son implication ne va cesser d’augmenter. Aujourd’hui, seulement 17,6 % d’avis spécialisés sont demandés (hors grossesse).

La proportion des gynécologues (obstétriciens ou non) est comprise entre 4 et 12 pour 100 000 femmes, celle des généralistes est de 134,7 pour 100 000 habitants. D’où un accès au généraliste plus rapide et plus facile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte