Sport sur ordonnance

Des premières évaluations encourageantes  Abonné

Publié le 12/02/2015

« Constatons d’abord que l’inactivité physique, le tabac, l’alcool et les problèmes nutritionnels sont responsables des deux tiers de la mortalité dite évitable avant l’âge de 65 ans. Et, quand ces problèmes sont contrôlés, c’est quatre à quatorze ans de vie gagnés », affirmait au mois de novembre dernier le Pr Patrice Gouzigou, gastroentérologue lors des Rencontres de Biarritz consacrées à la prescription d’activités physiques par les médecins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte