Une méthode de première intention

Toujours peu de DIU prescrits chez les nullipares  Abonné

Publié le 27/04/2015
Les femmes déplorent l'absence d'information reçues sur l'ensemble des méthodes à leur disposition

Les femmes déplorent l'absence d'information reçues sur l'ensemble des méthodes à leur disposition
Crédit photo : PHANIE

En France, une grossesse sur trois survient de façon non prévue ; et, deux fois sur trois, la femme prenait alors une contraception. Or, en cas de grossesse non prévue, deux femmes sur trois ont désormais recours à une interruption volontaire de grossesse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte