L’ECG du sportif

Des avis mais pas de consensus  Abonné

Publié le 27/04/2015

La mort subite est liée au sport lorsqu’elle survient pendant la pratique sportive ou dans l’heure qui suit. Elle est relativement rare, son incidence se situant autour de 1/200 000 dans la population générale et de 1/43 000 chez les athlètes. Le sport ne représente pas un risque en lui-même mais le facteur déclenchant d’une pathologie sous-jacente. Les principales causes de mort subite sont essentiellement les cardiomyopathies (hypertrophiques, dilatées, restrictives, arythmogènes du ventricule droit).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte