Incontinence vésicale du sujet âgé

L’algorithme GRAPPPA guide la conduite à tenir  Abonné

Publié le 24/11/2014
1416795254565678_IMG_141900_HR.jpg

1416795254565678_IMG_141900_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Après avoir rappelé la condition sine qua non de toute prise en charge : « d’abord penser au diagnostic », le Pr Claude Jeandel, précise quelle doit être l’évaluation initiale : « Devant une incontinence urinaire deux causes curables doivent être recherchées pour y remédier : l’infection urinaire (par bandelette puis ECBU) et la rétention d’urine (par échographie, bladder scanner ou cathétérisme rétrograde). En cas de résidu ≥ 100 ml, on recherchera un fécalome et une prise d’anticholinergique ou de morphinique ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte