Développement utérin, nutrition maternelle, contrôle vasculaire

Six facteurs de susceptibilité génétique enfin identifiés dans la prématurité  Abonné

Par
Publié le 07/09/2017
PREMA

PREMA
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Si la majorité des naissances prématurées surviennent par travail spontané ou par rupture prématurée des membranes, l'influence génétique, suspectée depuis longtemps, notamment via l'observation des jumeaux, n'avait jamais été mise en évidence par étude d'association pangénomique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte