Transférine et variations structurales cérébrales

Le cerveau a un bon savoir fer  Abonné

Publié le 05/03/2012

ON A OBSERVÉ de longue date, chez des enfants scolarisés, que la carence en fer affecte la cognition. D’un autre côté, la surcharge ferrique dans certaines régions cérébrales est impliquée dans les maladies neuro-dégénératives (maladies de Parkinson et d’Alzheimer) et la chorée d’Huntington. Afin d’essayer d’élucider ces phénomènes, les auteurs ont réalisé une neuro-imagerie par résonance magnétique (IRM), doublée d’études génétiques, chez 615 jeunes adultes qui soit étaient jumeaux, soit appartenaient aux mêmes fratries.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte