En 1re et 2e intention

Quelle place pour les anti-TNF dans les MICI ?

Publié le 12/11/2013
1384222390470364_IMG_115238_HR.jpg

1384222390470364_IMG_115238_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

LES ANTI-TNF SONT, pour la maladie de Crohn (MC), le plus souvent prescrits en deuxième intention, en cas d’échec des immunosuppresseurs (IS) et des corticoïdes ; ils le sont en première intention en cas de fistule, notamment périanale. « On se donne habituellement à peu près trois mois avec les IS pour juger de leur (in)efficacité sur les signes cliniques et biologiques », indique-t-il.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?