Étude après étude

Le microbiote se dévoile  Abonné

Publié le 19/12/2013
1387419464481921_IMG_118418_HR.jpg

1387419464481921_IMG_118418_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

AINSI, DANS LES SUITES d’infectons à Clostridium difficile, traitées par métronidazole pour les formes peu à modérément sévères et vancomycine pour les formes sévères, environ 25 % des patients récidivent dans les deux mois, avec un risque augmenté (de 40 %) de récidives ultérieures et multiples. L’administration de Saccharomyces boulardii et bientôt la transplantation fécale permettraient une réduction du taux de rechutes*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte