La précarité fait le lit du diabète de type 2  Abonné

Publié le 04/07/2013

LA PRÉCARITÉ peut être effectivement considérée comme un facteur de risque de survenue d’un diabète de type 2, au même titre qu’un surpoids ou des antécédents familiaux de diabète… La précarité étant mesurée à la fois sur le niveau de revenu et l’éducation. Ce lien toutefois peut disparaître si l’on ajuste le niveau d’éducation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte