Complications microvasculaires

Du mieux, sans relacher la vigilance  Abonné

Publié le 08/09/2014

« L’étude Steno 2 avait déjà démontré les bénéfices d’une intervention multifactorielle ciblée (aspirine, statines, contrôle tensionel et glycémiques étroits…) sur le risque cardiovasculaire des diabétiques de type 2 », a rappelé le Pr Andrew Boulton (Université de Manchester, Royaume-Uni). Une étude danoise publiée cette année vient compléter ce données historiques, chez des patients diabétiques de type 2 ayant une néphropathie (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte