Cancérologie

Des interactions complexes avec les tumeurs  Abonné

Par
Publié le 17/10/2016
OBESE

OBESE
Crédit photo : PHANIE

interactions

interactions
Crédit photo : PHANIE

Des chercheurs viennent de montrer que paradoxalement, les sujets en surpoids ou obèses souffrant d'un cancer du rein métastatique ont une meilleure survie même après ajustements sur les facteurs classiques d'agressivité de ces tumeurs (1). Pourquoi ? Dans les tumeurs de ces sujets en surpoids ou obèses, les chercheurs ont mis en évidence que les cellules cancéreuses exprimaient peu la FAS (Fatty Acid Synthetase), enzyme clé dans la synthèse des acides gras. La lipogenèse semble donc jouer un rôle central dans le pronostic. Ce qui ouvre de nouvelles pistes thérapeutiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte