Traitements étiologiques des plaies

Une recherche toujours active  Abonné

Publié le 10/02/2014
1391998393496349_IMG_122364_HR.jpg

1391998393496349_IMG_122364_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Reconnaître les plaies avec excès de métalloprotéases matricielles (MMP), facteur de retard à la cicatrisation, n’est pas toujours facile : selon une étude récente (1), 43 % des spécialistes interrogés se trompent. Des résultats qui, pour le Dr Sylvie Meaume, soulignent la nécessité de tests de diagnostic rapide.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte