Insuffisance cardiaque

Résultats négatifs pour NECTAR  Abonné

Publié le 06/10/2014

Réalisé surtout pour évaluer la sécurité du concept de stimulation directe du nerf vague dans l’insuffisance cardiaque, l’essai NECTAR a randomisé versus placebo (procédure sham) 65 patients en insuffisance cardiaque de classe 2 ou 3 de la NYHA avec une Fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) ‹ 35 %.

Aucune différence entre les deux groupes n’a été rapportée sur le critère primaire (diamètre télésystolique ventriculaire gauche) ou sur les critères secondaires (diamètre télédiastolique, FEVG, pic de VO2, NTproBNP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte