IMC et risque d’infarctus

La courbe en U des femmes jeunes  Abonné

Publié le 15/04/2013

CHEZ DES jeunes femmes en bonne santé, l’IMC est prédictif du risque d’infarctus. Et la relation suit une courbe en U. C’est ce que révèle l’analyse d’un registre national danois rassemblant plus de 270 000 femmes sans antécédent d’infarctus, d’AVC ou d’insuffisance rénale, ayant accouché entre 2004 et 2009. Ces jeunes femmes âgées de 30 ans en moyenne ont été suivies 4 ans. Durant ce suivi, 68 ont fait un infarctus et 174 un AVC ischémique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte