Douleurs musculosquelettiques de l’adolescent

L’impact des "réponses comportementales" des parents  Abonné

Publié le 19/06/2014
1403140477530613_IMG_131915_HR.jpg

1403140477530613_IMG_131915_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Pour mémoire ces douleurs touchent surtout les adolescents les plus âgés, les filles (80 %) plus souvent hyperactives (hypermobilité/sport) ou inactives et les garçons inactifs, et les fumeurs/fumeuses. Mais le propre vécu douloureux des parents et leur approche de la douleur de leur adolescent pèsent aussi. Alors que les facteurs socio-économiques ne semblent avoir aucun impact. C’est ce qu’il ressort d’une étude norvégienne (1) menée dans la cohorte HUNT rassemblant tous les habitants du comté du Nord-Trondelag.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte