Le village des gentils

#5 Et maintenant ?  Abonné

Publié le 12/06/2020

Seules les personnes absentes de Vourles, désormais appelé le village des gentils par le docteur Lamarque, ne sont pas devenues des robots de chair et de sang, des individus non plus régis par leurs émotions mais par des règles de rationalité et d’efficacité. La minorité épargnée par ce changement inexpliqué se définit sous le terme d’exceptions, les autres étant appelés les gentils.

Village des gentils

Crédit photo : Phanie

Cela fait déjà un an que tout a changé. Mes investigations m’ont appris que d’autres communes ont été touchées. Des groupes de parole se sont créés sur les différents réseaux sociaux. En tant que médecin, j’ai beaucoup été sollicité par les internautes désespérés devant un changement si drastique. Plus que jamais, mon métier m’impose des responsabilités sociales, au-delà du simple diagnostic et du remède à proposer. Je ne soigne plus des plaies ou des bosses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte