Le point de vue de Me Fabrice Di Vizio*

Le droit a été dit et cela correspond à une évolution naturelle des mentalités  Abonné

Publié le 03/02/2020

Cet avocat qui exerce au sein d'un cabinet franco-italien est celui qui a porté l'affaire ayant abouti à la récente décision du Conseil d'Etat ouvrant le champ de la publicité dans le corps médical. A l'heure d'internet et face à la concurrence en provenance de pays étrangers, il estime indispensable que les médecins français soient désormais en capacité d'en faire. Et il exhorte Ordre et pouvoirs publics à adapter la réglementation en conséquence.

Di Vizio

Me Fabrice Di Vizio
Crédit photo : DR

Peut-on accepter la publicité chez les médecins ? La réponse est non seulement on peut, mais on doit !

D’abord, d'un point de vue juridique : il n'y a plus aucun débat, et le droit a été dit et par deux juridictions suprêmes différentes. Plus personne ne peut interdire la publicité.

Mais aussi d'un point de vue purement sociétal. La publicité des médecins obéit à une naturelle évolution des mentalités, et vise à s'adapter aux attentes et requêtes d'une patientèle qui n'est plus la même qu'il y a, ne serait-ce que 10 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte