55 euros la consultation Covid ? Un généraliste dénonce une tarification absurde

Par
Stéphane Long -
Publié le 16/05/2020

Crédit photo : S.Toubon

« Quelque chose ne va pas. Se faire payer le double pour une maladie en particulier ? Ça voudrait dire quoi, que pour d’autres maladies, on s’en fout ? Si on fait ça, on est vraiment des p… » Un médecin montbéliardais s’est dit choqué de la nouvelle majoration accordée aux médecins de ville dans le cadre du suivi des patients atteints de Covid-19. Il l’a fait savoir à « L’Est Républicain » qui lui a consacré une interview mercredi dernier.

Depuis le 11 mai, les médecins peuvent facturer 55 euros, soit G (25 euros) + MIS (30 euros), les consultations des malades testés positifs à Covid-19. Cette mesure tarifaire, détaillée sur le site de l’assurance-maladie, vise à « reconnaître l’engagement des médecins » dans le dispositif de « contact tracing » des patients Covid-19, pour « casser les chaînes de contamination » après le déconfinement.

Pour le médecin montbéliardais, cette majoration n’est pas justifiée, « même si une consultation Covid peut parfois durer un peu plus longtemps ». « Parfois, je fais payer 25 euros pour une consultation qui dure peu de temps ; l’esprit, c’est que ça compense le temps que l’on passe sur d’autres cas » se justifie le généraliste qui s’interroge : « Et pourquoi nous payer plus nous, et pas les médecins de l’hôpital ? »

« 55 euros, ce n'est pas le rêve ! »

Cette prise de position est à contre-courant de celle défendue par les syndicats de libéraux. Pour le président de la CSMF, cette rémunération n’est pas volée. « Être payés 55 euros pour 30 à 45 minutes à rassurer, expliquer, remplir le fichier et rappeler les gestes barrières au patient, ce n'est pas le rêve ! », disait-il au « Quotidien » dans une interview le 12 mai dernier.

Pour « valider » cette majoration, le médecin doit en effet remplir plusieurs missions, qui peuvent s'avérer chronophages. Face à un cas possible, il doit d’abord lui prescrire un test RT-PCR, des masques chirurgicaux et mettre en place des mesures d’isolement avec éventuellement prescription d’un arrêt de travail.

Signalement des cas contacts

Si le test se révèle positif, il pourra facturer la deuxième consultation 55 euros. C’est à cette occasion que le médecin devra recenser les personnes ayant été en contact rapproché avec le patient : au minimum, celles partageant le même domicile et, si possible, toutes les autres, et les informer de la conduite à tenir (isolement, test immédiat). La saisie des informations se fait depuis le nouveau téléservice « Contact Covid », accessible depuis amelipro. L’Assurance maladie précise que le médecin pourra facturer une consultation classique (G, GS ou CS + MPC) dès lors qu’il aura renseigné ces données en ligne (les détails de la facturation sont disponibles en ligne).

En revanche, pas question de toucher 2 à 4 euros supplémentaires pour le signalement de chaque cas contact, comme il avait été initialement proposé par l’assurance maladie. Cette rémunération avait suscité l’indignation de plusieurs députés, et de certains médecins eux-mêmes, qui y voyaient une forme de délation malsaine.


Source : lequotidiendumedecin.fr