Canakinumab

Une voie thérapeutique sans précédent  Abonné

Par
Publié le 25/09/2017

« Un anticorps anti-interleukine 1ß (IL-1ß) de longue durée d’action (1 injection tous les 3 mois), le canakinumab, a démontré son bénéfice chez les patients coronariens, en diminuant la morbimortalité après un syndrome coronarien aigu », explique le Pr Michel Galinier (CHU de Toulouse).

Une action sur le mécanisme cardiovasculaire et inflammatoire

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte