Epilepsie

Quelle place pour les examens complémentaires ?  Abonné

Publié le 27/05/2011
1306458875258211_IMG_61800_HR.jpg

1306458875258211_IMG_61800_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

TOUCHANT QUELQUE 500 000 français, l’épilepsie est fréquente. Mais ce n’est pas une raison pour en faire le diagnostic par excès, comme c’est trop souvent le cas : « les erreurs diagnostiques sont évaluées entre 19 et 26% selon les études, a rappelé le Dr Pierre Thomas. C’est pourquoi les données cliniques doivent être confrontées à celles de la neuroradiologie (IRM) et de la neurophysiologie (EEG) ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte