Mortalité après infarctus du myocarde

Pas d'évolution depuis 10 ans  Abonné

Par
Publié le 24/09/2018
IDM

IDM
Crédit photo : Phanie

La mortalité à un an après un infarctus du myocarde a nettement régressé entre 1995 et 2009, passant globalement de 25 % à 15 %, selon le registre suédois SWEDEHEART qui a colligé plus de 370 000 cas entre 1998 et 2015. Un progrès majeur lié à l'avènement progressif des nouveaux traitements, angioplastie percutanée, statines, double anti-agrégation plaquettaire ou encore recours aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion. Mais depuis 2009, un plateau a été atteint, malgré des stratégies thérapeutiques plus spécifiques, mais sans évolution des concepts thérapeutiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte