Déficit moteur aigu

Les examens en urgence  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 11/07/2019
déficit moteur

déficit moteur
Crédit photo : Phanie

Un déficit moteur non traumatique peut être évocateur de différents diagnostics dont plusieurs constituent des urgences thérapeutiques, en raison de la mise en jeu du pronostic vital et du caractère impératif de traitements spécifiques dans un délai court.

La première étape consiste donc à repérer les signes de gravité indiquant un risque vital : troubles de conscience, troubles hémodynamiques, signes d'atteintes du tronc cérébral (bradycardie, hypertension artérielle, bradypnée), défaut d'ampliation thoracique et troubles de déglutition sévère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte