Fragments résiduels après lithotripsie

Les bénéfices de l’hydroposturothérapie

Publié le 12/01/2015

Après lithotripsie, des fragments résiduels sont observés dans de 15 à 30 % des cas. Ils sont favorisés par différents facteurs, tels qu’une fragmentation insuffisante, une hydrocalicose ou encore des facteurs anatomiques : longueur et largeur de la tige calicielle, angle infundibulopyélique supérieur ou égal à 90°, qui est associé à la présence de fragments dans plus de trois-quarts des cas.

Dès 1990, une équipe avait souligné les bénéfices d’une cure d’hydroposturothérapie pour faciliter l’expulsion des fragments résiduels après lithotripsie (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?