Anticoagulants et implantation de stimulateur cardiaque

Les arrêter ou pas ?  Abonné

Par
Dr François Diévart -
Publié le 07/12/2017
hématomes

hématomes
Crédit photo : DR P. MARAZZI/SPL/PHANIE

En 2013, les résultats de l’étude BRUISE CONTROL avaient montré que, lors de l’implantation d’un PM ou d’un DAI, le maintien d’un traitement par antivitamine K (AVK) est associé à un moindre risque d’hématome au site d’implantation (12 hématomes chez 343 patients, 3,5 %) que l’arrêt de l’AVK avec un relai par héparine et reprise secondaire de l’AVK (54 hématomes chez 338 patients ; 16,0 % ; RR : 0,19 ; P < 0,001). Ce résultat était concordant avec ceux d’une étude dénommée BRIDGE, parue en 2015, et ayant enrôlé 1 884 patients devant avoir une chirurgie non cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte