Régénération du tissu cardiaque

Le poisson zèbre sort de l’eau  Abonné

Publié le 04/06/2012

C’est en 2002, aux États-Unis, qu’un groupe de chercheurs rapportait la capacité du tissu cardiaque du poisson zèbre à se régénérer. En effet, cet animal peut survivre à une amputation de 20 % du ventricule, lequel sera régénéré au bout d’un mois. La question était alors de savoir d’où venait le tissu cardiaque régénéré : de cellules souches progénitrices ? Ou d’une dédifférenciation et d’une prolifération des cardiomyocytes existants ? La deuxième hypothèse s’avéra la bonne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte