Greffe d’îlots : on progresse  Abonné

Par
Publié le 22/10/2018

La greffe d’îlots de Langerhans est désormais bien codifiée quant aux procédures et indications. La morbidité peropératoire est faible, et les effets secondaires de l’immunosuppression, dont les modalités ont évolué, sont moins importants. Et surtout le taux de patients insulino-indépendants après greffe a largement progressé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte