Mieux accueillir les enfants

Faut-il fractionner les cures infantiles ?

Par
Anne-Lucie Acar -
Publié le 14/01/2019
cure infantile

cure infantile
Crédit photo : PHANIE

« Alors que la médecine thermale obtient de très bons résultats chez les jeunes patients, notamment pour les affections des voies respiratoires et la dermatite atopique, le nombre de curistes de moins de 16 ans a chuté : ils étaient 7 050 en 2017, contre 15 000 il y a dix ans, précise Claude-Eugène Bouvier, directeur général du Conseil national des établissements thermaux. En cause : la fermeture d’un grand nombre de maisons d’enfants à caractère social et la difficulté d’accueillir les enfants et leurs parents dans la durée ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?