Un recrutement en panne

En 2015, Nutrinet ajoute un volet d’étude sur le vieillissement cognitif  Abonné

Publié le 22/01/2015

Après des premières années d’enrôlement de « nutrinautes » particulièrement dynamiques, le rythme est quelque peu retombé ces derniers temps avec une progression de moins de 10 000 nouveaux volontaires en 2014. « On a un peu plus de mal à recruter », reconnaît le Pr Serge Hercberg, directeur de l’Unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (INSERM/INRA/CNAM/Université Paris-13) et président du programme national nutrition santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte