Souffrance au travail

Un suicide reconnu comme maladie professionnelle

Publié le 13/04/2011

NICOLAS GRENOVILLE allait avoir 29 ans lorsqu’il s’est pendu, la nuit du 10 au 11 août 2009, dans son garage avec un câble France Télécom et sa veste de travail. Il travaillait dans l’entreprise depuis 2005 et témoigne, dans ses dernières lettres, d’une profonde souffrance professionnelle… Comme de nombreux autres salariés, puisque l’Observatoire du stress et des mobilités forcées, créé en 2007 par la CFE-CGC et SUD-PTT, recense 19 suicides en 2009 et 27en 2010 à France-Telecom.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?