Épilation au laser ou à la lumière pulsée : le Conseil d'État se prononce pour la fin du monopole médical

Par
Coline Garré -
Publié le 13/11/2019

Crédit photo : PHANIE

La fin du monopole médical relatif aux actes d'épilation semble se rapprocher. Le Conseil d'État estime, dans une décision du 8 novembre, que restreindre la pratique de l'épilation au laser ou à la lumière pulsée aux médecins, constitue une restriction à la liberté d'établissement et à la libre prestation de services, définies par le droit européen. 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)