Le point de vue d'Agnès Verdier-Molinié*

Un scénario de rupture est indispensable pour l'hôpital et pour le système de soins

Publié le 19/07/2018
Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié
Crédit photo : AFP

La France est en retard pour la chirurgie ambulatoire, la télémédecine, le dossier médical informatisé, le suivi des malades chroniques et dans de nombreux autres domaines. Notre système de santé souffre de multiples dysfonctionnements qui pénalisent toutes les parties prenantes : désorganisation des services aux malades, mécontentement des professions médicales, retards dans l’organisation des soins, évaluation insuffisante de la qualité des soins, 30 % d’actes inutiles d’après Agnès Buzyn, ministre de la Santé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?