Simone Veil, la femme d'une loi et d'un ministère

Par Christian Delahaye
Publié le 30/06/2017
- Mis à jour le 30/06/2017
veil

veil
Crédit photo : AFP

Juriste de formation et d’exercice professionnel (elle fut longtemps magistrate dans l’administration pénitentiaire), première présidente du Parlement européen, Simone Veil laissera surtout l’empreinte de la ministre de la Santé qu’elle fut à trois reprises de 1974 à 1995 (gouvernements Chirac, Barre et Balladur).

Ses principales dates resteront des moments forts dans l’histoire de la médecine, à commencer par la première et la principale : la loi portant son nom, qui dépénalise l’avortement.

1974 - La loi sur l'IVG

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?