Vaccination anti-HPV

Premières données d’efficacité sur les lésions précancéreuses  Abonné

Publié le 15/06/2015

Toutes les études attestent d’une diminution significative des infections liées au HPV sous l’effet de la vaccination. Ainsi, en Australie qui a été le premier pays à introduire la vaccination anti-HPV et où la couverture vaccinale à trois doses est supérieure à 70 % chez les adolescentes de 11-12 ans, la prévalence des HPV vaccinaux est passée de 28,7 à 6,7 % (1) chez des jeunes femmes âgées de 18 à 24 ans consultant en centre de planning familial, ce qui situe l’efficacité vaccinale contre l’infection par les HPV vaccinaux à 73 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte