50 à 70 actes par jour : poursuivi par sa caisse, un généraliste stakhanoviste obtient gain de cause devant l'Ordre

Par Anne Bayle-Iniguez
- Publié le 20/07/2016
- Mis à jour le 11/07/2019
abus

abus
Crédit photo : S. TOUBON

Il aura fallu près de quatre ans à ce médecin généraliste marseillais pour se dépêtrer d'une affaire l'opposant à la caisse primaire (CPAM) des Bouches-du-Rhône, à l'origine d'une plainte à son encontre pour abus d'actes et fraude. 

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?