L'ANSM recommande de préférer les implants mammaires à « enveloppe lisse », dans l'attente de l'audition publique début 2019

Par Dr Irène Drogou
Publié le 22/11/2018
- Mis à jour le 14/08/2019
prothèses mammaires

prothèses mammaires
Crédit photo : Phanie

Le scandale des prothèses PIP, qui a éclaté en 2010, a mis en exergue le risque de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) lié à la pose d'implants mammaires, notamment à enveloppe texturée.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?