Embryons et cellules-souches, jusqu'où peuvent aller les chercheurs ?  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 22/01/2018

À quelles conditions, et comment doit-on être autorisé à maintenir en culture in vitro un embryon préimplantatoire humain ? Comment encadrer la possibilité de produire des mini-organes fonctionnels à partir de cellules-souches pluripotentes embryonnaires ? Peut-on reproduire les premières étapes de la vie embryonnaire en vue de recherches ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte