Dermatite atopique

Dermocorticoïdes et émollients à la base du traitement  Abonné

Par
Publié le 12/09/2019
Les dermocorticoïdes sont efficaces pour traiter et contrôler les poussées, s'ils sont utilisés correctement. Les émollients sont essentiels pour maintenir la barrière cutanée. L'arrivée des biothérapies, dont la première est disponible chez l'adulte, devrait changer la donne dans les formes sévères.
Prescrire un dermocorticoïde adapté à l'âge, à la sévérité et à la localisation des lésions

Prescrire un dermocorticoïde adapté à l'âge, à la sévérité et à la localisation des lésions
Crédit photo : Phanie

La dermatite atopique (DA) est une maladie cutanée fréquente, puisqu'elle touche environ 15 % des enfants, tous stades de sévérité confondus. Elle débute souvent vers l'âge de 3 mois, au moment du sevrage, mais ne traduit pas une intolérance au lait de vache. « La DA n'est pas une allergie alimentaire et il n'y a en général pas de place pour les tests allergologiques », rappelle le Pr Jean-Philippe Lacour, dermatologue à l'hôpital de l'Archet au CHU de Nice.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte