Les employeurs habilités à attaquer les médecins devant l'Ordre, selon le Conseil d'État

Les employeurs habilités à attaquer les médecins devant l'Ordre, selon le Conseil d'État

Marie Foult
| 12.10.2017

Le Conseil d’État a rejeté ce mercredi un recours mettant en cause la possibilité pour un employeur d’être à l’origine d’une procédure disciplinaire contre un médecin. Ce recours avait été porté par plusieurs associations de médecins du travail, dont celle du Dr Dominique Huez, lui-même inquiété par un employeur pour avoir rédigé un certificat médical à un salarié établissant un lien entre sa maladie et son travail.

Ces associations demandaient au Premier ministre de modifier une disposition du code de la santé publique – la suppression de la mention « notamment » dans l'article R4126-1 – afin que la liste des personnes habilitées à déposer une plainte devant le conseil départemental de l’Ordre contre un médecin, et donc susceptible de donner lieu à une action disciplinaire, soit définie « de façon limitative ».

« L’objectif pour les associations était d’interdire qu’un employeur puisse faire pression sur un médecin du travail en initiant une action disciplinaire contre lui, à raison des certificats ou attestations qu’il aurait rédigés et qui feraient un lien entre la pathologie dont souffre un salarié et les conditions de travail de ce dernier », rappelle le Conseil d'État. Selon les associations, cette possibilité induite par la formulation « portait atteinte à la protection du secret médical, au caractère équitable de la procédure disciplinaire et à l’indépendance du médecin ».

Un rejet, mais des précisions

Le Premier ministre ayant rejeté cette demande de modification du code de la santé publique, les associations avaient alors attaqué ce refus devant la juridiction administrative suprême, qui vient elle-même de le rejeter. En revanche, elle apporte quelques précisions « sur l’interprétation à donner à l’article du code de la santé publique contesté ».

L'institution du Palais-Royal juge ainsi que, s’agissant des personnes figurant dans la liste introduite par l’adverbe « notamment », seules celles « lésées de manière suffisamment directe et certaine par le manquement d’un médecin à ses obligations déontologiques » peuvent introduire, après avoir porté plainte devant le conseil de l’Ordre, une plainte contre un médecin, « ce qui inclut les employeurs, mais avec l’application d’un critère strict ».

D’autre part, les juges estiment qu’un médecin « mis en cause par la plainte d’un employeur n’est nullement tenu, pour assurer sa défense, de méconnaître le secret médical ou même de renoncer à se défendre afin de préserver le secret médical ».

Enfin, le Conseil d’État rappelle que les médecins du travail sont tenus « au respect des obligations déontologiques, dont l’interdiction de délivrer des certificats de complaisance ». Il indique toutefois que le juge disciplinaire devra tenir compte « des spécificités des conditions d’exercice du médecin du travail qui, de par ses fonctions, a accès à un grand nombre d’informations sur l’entreprise et les conditions de travail des salariés ».

Cette décision intervient quelques jours après qu'une thèse de médecine générale a fait état d'un doublement des plaintes des employeurs entre 2011 et 2015 dans 17 départements envers des médecins généralistes, pour des certificats en rapport avec le travail.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Démerdecine générale Médecin ou Interne 14.10.2017 à 10h14

Lorsque vous faites correctement votre travail , vous n'avez pas à craindre des plaintes. C'est tout ?

Répondre
 
HUBERT B Médecin ou Interne 13.10.2017 à 03h07

"N'importe qui" peut porter plainte au CO des médecins, contre un médecin qui seul, s'expose à des sanctions: avertissement blâme, interdiction temporaire ou définitive d'exercer.
Les plaignants ne Lire la suite

Répondre
 
xam Médecin ou Interne 13.10.2017 à 10h10

xam/med Medecin hospitalier, je ne peux que confirmer votre appréciation du conseil de l'Ordre ainsi que de la situation des médecins. Une proposition : développer un organisme de défense juridique Lire la suite

Répondre
 
BENOIT P Autre 14.10.2017 à 18h01

Plutôt que de critiquer "l'ordre " je vous propose de vous présenter aux prochaines élections
vous pourrez ainsi, de l'intérieur le rendre encore plus efficace, et ceci : grâce à vous
Critiquer Lire la suite

Répondre
 
Roxane Médecin ou Interne 12.10.2017 à 21h27

2 000 CRS en arrêt de maladie simultanément, soit 2 000 certificats de complaisance ; il y a certainement à balayer devant notre porte avant de s'offusquer des recours des employeurs

Répondre
 
RASLEBOL Médecin ou Interne 13.10.2017 à 11h51

Moi je pense que les médecins ont été abusés par ces patients qui ne leur sûrement pas dit que cet arrêt de travail était pour faire la grève mais ont dû évoquer sans doute un burn out ce qui Lire la suite

Répondre
 
jacques T Médecin ou Interne 13.10.2017 à 20h59

Très bien dit !
Rappelons quand même qu'il y a beaucoup de suicides chez les policiers et le gendarmes. En arrivant mal fagoté, pas peigné , avec des valises sous les yeux et en parlant d'idées Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter