Médecine du travail : le Dr Huez condamné financièrement pour « résistance abusive »

Médecine du travail : le Dr Huez condamné financièrement pour « résistance abusive »

Marie Foult
| 21.08.2017
  • Dr Huez

    Médecine du travail : le Dr Huez condamné financièrement pour « résistance abusive »

Le Dr Dominique Huez, médecin du travail engagé dans une bataille judiciaire contre la société Orys, a été condamné le 4 août dernier à verser 1 200 euros de dommages et intérêts et 2 000 euros au titre des frais de procédure exposés pour « résistance abusive », par le juge de l'exécution du tribunal de grande instance de Tours. Ce jugement a été rendu après un délibéré d'un peu plus d'un mois après l'audience qui s'est tenue à la fin du mois de juin.

Le juge de l'exécution, qui a considéré que « les mesures d'exécution forcées diligentées par la société Orys ne sont pas abusives », a également validé la saisie réalisée sur le compte bancaire du Dr Huez, pratiquée en mars 2017 par la société Orys. Il a en revanche levé la mesure d'indisponibilité qui concernait les certificats d'immatriculation des deux voitures du médecin.

Attente du recours devant le Conseil d'État

Pour mémoire, le praticien fait l'objet d'une plainte déposée en 2013 par la société Orys, sous-traitante pour EDF, devant l'Ordre des médecins. L'entreprise lui reproche la rédaction d'un certificat médical où le médecin faisait le lien entre la pathologie d'un salarié et ses conditions de travail, certificat utilisé lors du procès aux prud'hommes gagné par le salarié.

Le Dr Huez avait écopé d'un avertissement en septembre dernier de la part de la chambre disciplinaire de l'Ordre, et avait été condamné à verser 1 000 euros à Orys pour couvrir les frais de procédure. Comme le médecin a fait valoir qu'il attendait une réponse du Conseil d'État, il n'a pas payé cette somme et la société a lancé par voie d'huissier un commandement de saisie-vente, valant notamment sur ses véhicules.

Le médecin du travail, qui qualifie de cette décision de « dure », a annoncé qu'il ne ferait pas appel, notamment pour des raisons financières. « Je préfère me concentrer sur le recours devant le Conseil d'État, qui porte sur le fond de l'affaire, à savoir le fait que les employeurs puissent porter plainte devant l'Ordre des médecins », a réagi le Dr Huez, contacté par « le Quotidien ». Il espère sur ce point une réponse d'ici à la fin de l'année.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Zéro bug aux ECNi : les carabins décompressent en musique à Paris 7 [VIDÉO]

ecni

Après l'effort... Le « Quotidien » a filmé les premiers instants de liberté des candidats dans la foulée des épreuves classantes nationales... Commenter

Cancer : 5 ans après, plus de 63 % des patients souffrent de séquelles

CANCER

Cinq ans après un diagnostic de cancer, 63,5 % des patients souffriraient de séquelles, selon l'enquête VICAN5, « La vie cinq ans après un... 1

Médecins : vers la fin de l'interdiction générale de publicité ?

conseil etat

C'est une révolution : dans une étude publiée aujourd'hui, le Conseil d'État recommande de supprimer l'interdiction générale de publicité... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter