Consultations à 46 et 60 euros : les nouvelles cotations au « JO », ce qui changera le 1er novembre

Consultations à 46 et 60 euros : les nouvelles cotations au « JO », ce qui changera le 1er novembre

Christophe Gattuso
| 12.09.2017
  • jo

    Consultations à 46 et 60 euros : les nouvelles cotations au « JO », ce qui changera le 1er novembre

Les nouvelles cotations des consultations complexes (46 euros) et très complexes (60 euros), instaurées dans la dernière convention médicale et applicables à compter du 1er novembre 2017, sont désormais connues à la faveur d'une décision de l'UNCAM parue ce mardi au « Journal officiel ».

La consultation de contraception et de prévention des MST auprès des jeunes filles de 15 à 18 ans voit le jour avec la lettre clé CCP. Elle pourra être appliquée par les généralistes, gynécologues, obstétriciens et pédiatres et devra être réalisée une seule fois par an et par patiente aux tarifs opposables (46 euros). « Le médecin doit informer la patiente du droit à l'anonymat pour cette prestation et doit respecter la décision de la jeune fille en utilisant le cas échéant un NIR anonyme », précise la décision. 

La visite longue à 70 euros, jusqu'à 3 fois par an

De même, la liste des actes et prestations pris en charge par l'assurance-maladie est modifiée pour la visite très complexe du patient atteint de maladie neurodégénérative par le médecin traitant. Dénommée VL, cette visite au domicile du patient verra son montant revalorisé au 1er novembre (de 56 à 70 euros) et pourra être facturée jusqu'à trois fois par an et par patient (au lieu d'une fois auparavant).

En pratique, deux codes sont créés pour les nouvelles consultations complexes (46 euros) : l'un (CSO) porte sur le suivi la coordination de prise en charge par le médecin traitant des enfants de 3 à 12 ans en risque avéré d'obésité. Il ne peut être utilisé plus de deux fois par an et par enfant. L'autre, dénommé CSM (consultation de sortie maternité), peut être appliqué pour les consultations complexes du nouveau-né nécessitant un suivi spécifique par le pédiatre entre la sortie de la maternité et le 28e jour suivant la naissance.

Une quinzaine de majorations

Comme prévu dans la convention, de nombreuses majorations de 16 euros permettront de valoriser les consultations complexes : prise en charge d'un couple dans le cadre de la stérilité (MPS), première consultation de prise en charge d'un trouble grave du comportement alimentaire (TCA), tuberculose (MPT), scoliose de l'enfant (SGE) première consultation pour une thrombophilie grave (PTG), mycose ou fibrose pulmonaire (MMF), asthme (MCA), polyarthrite rhumatoïde (PPR), épisode aigu ou complication de sclérose en plaques, Parkinson, épilepsie instable (PPN), cérébro-lésés (MCT), séquelles lourdes d'accident vasculaire cérébral (SLA), suivi de prématurés (MSP), pathologie oculaire grave (POG), pathologie endocrinienne de la grossesse (PEG).

Deux consultations très complexes pour les pédiatres

Deux consultations et huit majorations très complexes (de 30 euros pour un montant total de 60 euros) verront également le jour le 1er novembre.

La consultation d'un enfant avec une pathologie chronique grave ou un handicap neurosensoriel sévère (EPH) ou celle pour le suivi de l'enfant de moins de 7 ans né grand prématuré ou atteint d'une pathologie congénitale grave (CGP) pourront être réalisées par le pédiatre.

Les majorations pour consultations très complexes concerneront les néphrologues pour les malades rénaux chroniques (stade 4 ou 5) en vue d'une greffe rénale (IGR), les chirurgiens pédiatriques pour les malformations congénitales graves (CPM), les gynécologues médicaux et obstétriciens pour maladie grave du fœtus (MMM), les rhumatologues, médecins internistes ou gastroentérologues pour la biothérapie (MPB) les dermatologues, rhumatologues ou médecins internes pour les maladies auto-immunes (MAV), l'ensemble des médecins pour l'information d'un cancer ou d'une pathologie neuro-dégénérative (MIS) ou l'immunodéficience (PIV).

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 30 Commentaires
 
JEAN-francois C Autre Professionnel Santé 16.09.2017 à 11h32

vive la simplification administrative promise par les politiciens

Répondre
 
ROMAIN F Médecin ou Interne 16.09.2017 à 11h10

Même si ça ne représente que des améliorations marginales du revenu, cela officialise quand même que les spécialités cliniques ont des consultations qui valent bien une échographie ou un scanner. Lire la suite

Répondre
 
Docstrass Médecin ou Interne 16.09.2017 à 10h19

Je me vois mal, après avoir annoncé un cancer à un patient, lui dire " vous avez un cancer , vous devez payer plus" : double peine ? ( au moment de l'annonce, l'ALD n'est la plupart du temps pas Lire la suite

Répondre
 
m Médecin ou Interne 16.09.2017 à 10h11

C'est invraisemblable : le médecin roumain grec ou de de je ne sais où va certainement comprendre ça parfaitement
après son recrutement dans le France profonde sachant qu'elle commence à la Porte Lire la suite

Répondre
 
DOCMARS2 Médecin ou Interne 16.09.2017 à 08h02

Stupéfiant!...Après des négociations âpres et complexes avec les syndicats signataires de la convention l' été dernier , la liste à la Prévert des Consultations complexes et autres majorations Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prise de têtes à la FHF ?

gruson

Le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF) David Gruson pourrait quitter ses fonctions pour cause de conflit avec le... 4

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 9

À Bourgoin-Jallieu, médecins et personnels de l'hôpital s'élèvent contre un « management destructeur »

Mercredi, une dizaine de médecins et professionnels de santé se sont donné rendez-vous devant le Centre hospitalier Pierre-Oudot de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter