Affaire Mediator, prescripteurs et pharmacovilance - La formation des médecins en question

Affaire Mediator, prescripteurs et pharmacovilance La formation des médecins en question

24.02.2011
DANS L’AFFAIRE MEDIATOR, les laboratoires Servier pourraient être tentés de se défendre en rejetant la faute sur les médecins ayant prescrit hors AMM. Un geste banal qui ne fait l’objet d’aucune mise en garde durant les études médicales, et que des milliers de médecins pratiquent quotidiennement, sans forcément être au clair avec les risques encourus. Des procès condamnant des médecins ayant prescrit hors AMM, le Pr Bernard Bégaud en a connu plusieurs. Ce professeur de pharmacologie à la faculté de médecine de Bordeaux 2, ancien expert auprès des tribunaux, appelle ses confrères à la plus grande vigilance : prescrire peut conduire tout droit devant la justice (lire notre entretien ci-dessous), même lorsque l’AMM a été respectée, du reste.Le ministère de la Santé, conscient des lacunes du système actuel, a affiché sa volonté d’encadrer les prescriptions hors AMM. Les assises du médicament, lancées cette semaine, consacrent un groupe de travail à cette question. Un autre groupe de travail vise à renforcer le système de surveillance des médicaments. Pour le Pr Bégaud (auditionné hier par la mission d’information sur le Mediator à l’Assemblée nationale), la pharmacovigilance française souffre de la trop faible implication des médecins généralistes, peu nombreux à déclarer les événements indésirables graves. Une obligation légale, pourtant. Dans le viseur au même titre que les études médicales, la formation continue semble ne pas suffisamment remplir son rôle pour sensibiliser les médecins aux risques liés aux médicaments.
  • 1298513506230100_IMG_54789_HR.jpg

› D. CH.

« Quelques dizaines d’heures consacrées à la pharmacologie durant les études »

Le Pr Bernard Bégaud, pharmacologue, souligne l’insuffisance de la formation des médecins aux questions concernant le médicament. Or, insiste-t-il, le praticien est toujours responsable de sa prescription.

LE QUOTIDIEN - Les médecins français ont-ils une bonne connaissance des médicaments et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter