Fidélité à la carte

Un nouveau modèle impulsé par l’homosexualité ?  Abonné

Par
Publié le 23/04/2019
infidélité

infidélité
Crédit photo : PHANIE

L’adultère est mort, vive l’infidélité ! « L’infidélité actuelle n’est plus réductible au schéma de l’adultère du XIXe siècle et prend d’autres sens qu’il convient de saisir dans leur complexité », écrivait la sociologue Florence Vatin. Historiquement, les relations extraconjugales, admises chez les hommes et condamnées chez les femmes, compensaient les manques d’ordre affectif et sexuel liés aux mariages arrangés. La liberté de choisir son conjoint donne à l’extra-conjugalité actuelle une autre signification sur le plan psychologique, individuel et conjugal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte