Troubles respiratoires obstructifs liés au sommeil

L’importance d’un diagnostic précoce  Abonné

Publié le 09/09/2013
Sommeil

Sommeil
Crédit photo : Photo BSIP

UNE RÉCENTE étude anglaise portant sur plus de 10 000 enfants (The Avon Longitudinal Study of Parents and Children) suivis pendant plus de six ans (à partir de l’âge de 6 mois), montre que les jeunes enfants présentant des troubles respiratoires du sommeil sont susceptibles de développer des troubles de l’attention et des fonctions exécutives ainsi que des troubles du comportement. Le ronflement, la respiration buccale et l’apnée peuvent avoir de graves conséquences comportementales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte