Le point de vue du Dr Hervé Mignot*

La création d'un 6e risque permettrait de reconnaître le statut d'endeuillé

Publié le 20/02/2020

Le débat sur le congé attribué aux parents ayant perdu un enfant, qui a secoué récemment le Parlement, permettra-t-il enfin d’aborder la question du retentissement du deuil sur nos concitoyens et d’envisager des réponses aux importantes difficultés rencontrées par ces derniers ? Les associations qui accompagnent ce temps de fragilité sont en embuscade. Le président de l’une d’entre elle* prend aujourd’hui la parole.

Crédit photo : DR

Le deuil, comme la grossesse, n’est pas une maladie... mais peut le devenir. Le deuil représente ce temps nécessaire à toute personne pour se reconstruire après la perte d’un être cher. C’est une étape naturelle de la vie que chacun traverse plusieurs fois au cours de son existence. Un temps de vulnérabilité, qui mérite que l’on prête une particulière attention à ceux qui y sont exposés.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)