Le champagne, un brevage très tape-à-l'œil

Publié le 30/11/2015

En 2004, l’équipe du Dr Ferenc Kuhn (Birmingham, Etats-Unis) [1] a recensé dans des bases de données ophtalmologiques américaines, hongroises et mexicaines, 12 889 accidents oculaires liés à des bouteilles sous pression. Et parmi les boissons analysées, le champagne était particulièrement représenté en Hongrie (71 % des accidents), bien moins aux États-Unis (20 %) et aucun accident de ce type n’avait été signalé au Mexique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)