Supplémentation et prévention cardiovasculaire

Une place restreinte pour les oméga-3

Publié le 20/05/2019
oméga 3

oméga 3
Crédit photo : Phanie

Une longue histoire que celle des bénéfices potentiels des acides gras poly-insaturés oméga-3 sur le risque cardiovasculaire. « Sur le plan fondamental, les effets positifs des oméga-3 sont parfaitement démontrés, que ce soit dans des études in vitro ou dans des essais sur des modèles animaux, rappelle le Pr Jean Ferrières. Effets anti-inflammatoires, antithrombotique, anticoagulant, antiarythmique, baisse des lipides… Mais ils sont sans traduction clinique évidente ».

Supplémenter les carences en EPA et DHA

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)