Quand le gluten n’est plus le bienvenu  Abonné

Publié le 25/10/2012

La maladie cœliaque (MC) est une entéropathie auto-immune induite par l’ingestion d’une ou plusieurs fractions protéiques du gluten, chez des sujets prédisposés génétiquement. Elle provoque des lésions atrophiques du grêle, avec destruction des villosités, responsables d’une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium, de l’acide folique. On estime que près de 1 % de la population européenne peut la développer, mais seulement 10 à 20 % des personnes atteintes seraient diagnostiquées, cette affection étant extrêmement protéiforme voire asymptomatique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte